« Il y a de l’espoir, le Burundi peut se qualifier pour le second tour, CAN2019″

Le Burundi participe à la phase finale de la Coupe Africaine des Nations CAN qui se tient du 21 juin au 19 juillet au Caire en Egypte, la première à être  organisée avec 24 sélections.

Le Burundi s’est qualifié pour la première fois de son histoire à la Coupe Africaine des Nations.  A l’issu du tirage au sort de ce vendredi 12 avril,  les Intamba mu Rugamba, logés dans le groupe B avec le Nigeria, la Guinée et le Madagascar livreront leur premier match contre le Nigéria le 22 juin à 19h00. Une rencontre qui est selon les observateurs, le signe du départ en force pour le Burundi.

En dépit des points de vus divergents sur l’équipe du Burundi, l’opinion donne plus de chances aux Hirondelles, en considération des techniques développées lors des rencontres des éliminatoires.  « L’équipe nationale du Burundi a terminé invaincu la phase des éliminatoires de la poule C». Celle-ci était constituée du Mali, leader du groupe, du Burundi, du Gabon et du Soudan du Sud.

Convaincus que l’union fait la force et au vu des pronostics des entraînements programmés pour les préparatifs,  les Hirondelles n’estiment pas avoir de l’échec durant toutes les rencontres avec  les équipes adverses de leur poule.  “Le Burundi peut se qualifier pour le deuxième tour » Estime Fiston Abdul Razak dans une interview accordée à Football365 Afrique ce mardi [https://www.football365.fr/fiston-abdul-razak-burundi-se-qualifier-deuxieme-tour-exclu365-9058897.html ].

Razak croit toujours à la qualification de son pays le Burundi pour le second tour sans toutefois ignorer que les équipes adverses de sa poule sont costauds au regard de leur passé en football :«Le Nigeria c’est costaud, mais ça reste normal (sic). Si tu regardes le Nigeria des années d’avant, tu t’aperçois que celui d’aujourd’hui, ce n’est plus la même chose. On peut gagner contre le Nigeria, mais aussi contre la Guinée et Madagascar. C’est possible ». A confié le buteur des Intamba mu Rugamba Fiston Abdul Razak, à Football365 Afrique 

Du même avis, le Coach des Intamba Olivier Niyungeko estime qu’au vu des matches récemment joués par les équipes dites costauds de la même poule que le Burundi, les Hirondelles ne devraient pas s’inquiéter. « Nous sommes conscients que ce sont des équipes fortes mais les matches récemment joués prouvent qu’elles ne sont pas si terrifiantes qu’avant. Ça va nous demander d’user plus de forces et de techniques pour nous préparer pour ce premier match avec la Guinée ” [Olivier Niyungeko sur BBC : https://www.bbc.com/gahuza/imikino-47949975]

Sans s’y attarder, le président de la fédération de football du Burundi Honorable Révérien Ndikuriyo avait lui aussi fait mention de la même conviction, dans une conférence de presse tenue peu avant le tirage au sort du 12 avril :

Vous saurez en passant que les Hirondelles comptent livrer des matches amicaux avec l’Ouganda, l’Egypte et passer deux semaines au camp d’entrainement au Qatar.