La Fédération de Football du Burundi FFB fait don de ballons et maillots aux académies et clubs de football

La Fédération de Football du Burundi FFB a procédé ce dimanche 29 mars à la distribution de plus de 5000 ballons de football et maillots aux équipes de football masculin de la deuxième division dans toutes les provinces du pays, aux équipes de football féminin de la première et la deuxième division ainsi qu’aux académies et autres établissements enseignants le football au Burundi.

D’après le Président de la FFB Très Honorable Révérien Ndikuriyo, qui a présidé personnellement cette distribution, « c’est une habitude à la FFB, en collaboration avec la FIFA, de soutenir les équipes de football sur tous les niveaux, en leur octroyant des maillots ballons et autres outils d’entrainement» Il déplore néanmoins que les 5000 ballons distribués ne soient pas suffisants en nombre pour convenir aux besoins des équipes et académies de football.

Le président de la FFB a ainsi appelé les responsables des établissements de football et ceux des équipes de toujours épargner et faire commande des différents quits de football ensemble, une façon de réduire les prix d’achat et de transport.  « Un ballon dans un magasin à Bujumbura coute environ 70 000 de franc burundais mais ceux-ci sont arrivés à moins de 20 000 francs » a-t-il expliqué.

Révérien Ndikuriyo a promis de majorer le nombre de ballons à fournir aux équipes et académies pour que chaque enfant désirant évoluer dans le football trouve de quoi débuter sa carrière car, dit-il : «  Il ne sied pas que lors des entraînements, plusieurs enfants courent derrière un seul ballon comme si c’était un match. On devrait avoir un ballon pour chaque enfant lors des entraînements ». « Ceci ne sera possible que si chacun des responsables des équipes et/ou académies fasse des économies pour se procurer à suffisances les ballons » a-t-il ajouté.

En réponse à la doléance des responsables des établissements footballistiques en mairie de Bujumbura d’avoir des terrains suffisants et modernes pour les nombreuses équipes et académies, le président de la FFB leur a signifié que ce n’est pas la FFB qui devra leur construire des terrains mais que ce sont eux-mêmes, ensemble avec l’Etat à travers l’administration municipale qu’ils pourront se doter d’autant de terrains qu’ils voudront. Rappelant pourtant que des travaux de construction de trois terrains modernes propres à la Fédération commencent bientôt, un pour les quartiers nord de la Capitale, un autre pour les quartiers du centre-ville et un autre dans les quartiers du sud de Bujumbura.

Vous vous souviendrez qu’il a remis en garde les joueurs et responsables des clubs qui, d’une manière ou d’une autre déchirent les pelouses des terrains pour des fin de sorcellerie et autres actes inavoués.