Le Burundi, nouveau mais pas novice à la CAN2019

Des étapes déjà franchies, du niveau d’entrainement et des atouts techniques acquis pendant les rencontres préparatoires, celle du 17 juin contre la Tunisie et du 11 juin contre l’Algérie, les Intamba mu Rugamba rentrent dans la phase finale de la CAN2019 avec tous espoirs et confiances. Au regard des forces des pays partageant le même  groupe B avec le Burundi, l’opinion est plus confiante en équipe du Burundi, espérant que le rendez-vous ne sera pas peine perdue pour les Hirondelles.

Le match contre la Tunisie, une agréable surprise

Le rendez-vous était de 18H15 GMT, 20H15 précise, heure de Bujumbura, au Stade Olympique de Radés.  Les Intamba mu Rugamba du Burundi ont croisé le fer avec les « Aigles de Carthage» deTunisie. Une deuxième rencontre amicale jouée dans le cadre des préparatifs pour la CAN après celle de Qatar contre l’Algérie.

De quoi retenir du match?
Alors que l’on s’attendait à une rencontre d’un pays expérimenté contre celui dit « novice », le Burundi,  la Tunisie a été surprise par le jeu solide et coordonné des Intamba mu Rugamba. Une combinaison florissante du 11-type des Intamba a effleuré les Aigles de Carthages.

Fortement équilibrés du point de vu tactiques, les hirondelles auront prouvé que la participation du Burundi à la CAN pour la première fois de son histoire ne sera pas simple balade. De la première à la dernière des minutes du temps imparti, les hirondelles sont restés solides, jouant avec tacts, solide combinaison de passes des arrières latéraux  aux stoppeurs /libéros, puis, des milieux créateurs aux  buteurs. Le score est resté nul et vierge jusqu’à  la 67è minute où les Aigles de Tunisie ont marqué le premier but. Le Burundi ne marquera que 10 minutes plus tard par un tir de Cédric Amissi partant  de l’angle gauche de la surface de réparation adverse. Cette combinaison de passes partait des arrières latéraux à l’allier gauche puis, de Cédric Amissi au capitaine Saïdo puis Fiston Abdul Lazak à Cedric Amissi qui a inscrit le but à la 75è minute.

Le match s’est soldé en faveur de l’équipe tunisienne grâce au deuxième but marqué à la 93è minute. Plusieurs occasions ratées  comme le poteau de Fiston à la 94è minute restant jusque-là une preuve que l’équipe du Burundi n’est pas celle que l’on croyait avant. « Les Intamba mu Rugamba méritent bien leur participation à la CAN » selon l’opinion.

Match avec l’Algérie, combinaison solide

Le match a été joué le 11 juin 2019 au Qatar à partir de 21h, « à huis clos ».  Le sélectionneur de l’équipe nationale Olivier Niyungeko assisté d’Omar Ntakagero avait choisi pour cette première rencontre préparatoire de la CAN, une combinaison des meilleurs joueurs sur de nouveau emplacements.

Alors que le coach algérien appliquait le système des 3-5-2, le Burundi avait opté pour le système 4-3-3 avec modification de ses deux arrières latéraux Moussa Omar à droite et Duhayindavyi Gaël à gauche. C’est cette combinaison qui a permis aux Hirondelles de tenir en équilibre les algériens sur un terrain étranger et terminer sur un score égalitaire 1-1. Le milieu de terrain Pierrot a était remplacé à la 20è minutes par Mustafa Francis. Les autres comme Mavugo ont été remplacés par Saido en deuxième mi-temps,  Gaël Bigirimana par Shassir et enfin Fiston par Amissi Mohamed. Le match s’est soldé sur un score égalitaire de 1-1.

Vous saurez en passant qu’après le match amical qui les avaient opposés ce 17 juin 2019 aux  «Aigles de Carthage» de Tunisie au Stade Olympique de Radès, les #Hirondelles ont atterri dans la Capitale égyptienne avant de rejoindre Alexandrie, l’une des villes choisies par la CAF pour abriter la Coupe d’Afrique des Nation, édition 2019.